leclosdespres

  • Mode constructif d'une maison en béton

    Suite de notre dossier sur la construction d'une de maison en béton

    Les blocs béton sont maçonnés (à l'aide d'un mortier) ou collés. Les planchers sont généralement composés de poutres en béton sur lesquelles est coulée la dalle en béton, après que l'espace entre les poutres béton a été comblé avec des entrevous, le plus souvent en polystyrène. A la jonction entre les poutres béton et les murs en béton sont placés des rupteurs de pont thermique (également en polystyrène), pour limiter les déperditions énergétiques.

    Les blocs béton sont chaînés verticalement tous les 5 mètres et aux angles. Un chaînage horizontal solidaire et " encerclant " la construction est aménagé pour rigidifier l'ensemble à chaque niveau de la construction béton.

    Il participe au support des planchers. Les encadrements des ouvertures, tout particulièrement en zone sismique, seront également chaînés. Les murs enterrés supportant les charges de retenue de terre seront réalisés en blocs à bancher (blocs pouvant être ferrés et remplis de béton) ou en béton armé coffré que l'on prendra soin d'étancher pour éviter les infiltrations.

    L'isolation de cette structure béton a ses propriétés de conductivité et de résistance thermique qui sera ensuite renforcée par une isolation thermique rapportée intérieure ou extérieure au regard des normes en vigueur selon son implantation géographique.

     

  • les effets de peinture

    il existe une large gamme d'effet de peinture :  effet de peinture sablé, effet de peinture veinurage , effet béton etc.

    Et on ne parle pas de la peinture sur soie :)

    voici une vidéo montrant comment obtenir un effet sablé :

     

     

     

     

  • Les plantes peuvent dépolluer l’atmosphère de nos maisons

    Certaines plantes peuvent aider à dépolluer et améliorer la qualité de l’air que nous respirons chez nous, à la maison, air intérieur qui peut s’avérer fortement contaminé. En effet, les produits toxiques sont présents en grande quantité dans l’atmosphère de nos maisons : solvants de colle, de peinture, produits d’entretien, aérosols, matériel informatique, matériel de cuisine ou de chauffage mal entretenus, etc. Les sources possibles de nocivité sont légions jusque sous notre toit. Or, certaines plantes ont des propriétés qu’il convient de connaitre et de profiter pour dépolluer ces espaces de vie et ainsi améliorer la qualité de l’air et contribuer à une meilleure santé.

     

    plantes-maison.JPGCette solution simple et écologique pour la maison mérite que l’on si intéresse et d’être davantage utilisée. Elles éliminent tout ou partie des composants toxiques volatiles contenus dans l’air ambiant.

    De plus, des études ont montré que la vue et la présence de végétation dans son environnement proche participe à l’épanouissement, en influant sur l’humeur ou le stress. De même, il semblerait que la présence de végétaux permette d’augmenter à la fois la concentration et la productivité, au travail comme à l’école, et ferait significativement baisser les maux de tête et les symptômes de fatigue.

    Petite explication botanique

    Les plantes absorbent les molécules toxiques contenues dans l’air au cours des différentes phases de leur développement. Ces éléments toxiques deviennent dans la plupart des cas des nutriments après absorption par les feuilles, la tige ou le tronc des plantes. Au cours de ce processus la plante rejette dans son environnement de la vapeur d’eau qui, dans le cadre d’une pièce d’habitation permet d’humidifier et d’assainir l’air. La taille des plantes et de leurs feuilles influe directement sur leur capacité à recycler les polluants de l’air.

     

  • Les serres de jardin avec film souple

     

    Il existe le film souple qui recouvre principalement une serre tunnel ou une serre traditionnelle d’entrée de gamme.

    D’un côté, le polyéthylène assure une très bonne filtration de la lumière (environ 90%, comparable au verre) ; de l’autre le PVC beaucoup moins filtrant mais beaucoup plus solide, ce qui évite un déchirement prématuré et accentué de votre revêtement.

    Néanmoins, dans tous les cas, l’isolation thermique est beaucoup moins importante et varie beaucoup en quelques heures, ce qui peut tout de même porter préjudice aux plantes les plus fragiles. Sa durée de vie est également beaucoup plus fin (il est à changer avant cinq ans à chaque fois, contre près de 10 pour les revêtement en plastique traditionnel).

    Il reste que la serre tunnel reste la serre de jardin la plus économique et convient à la plupart des utilisations courantes.

     

  • Les perspectives de la construction en béton

    Pour la construction d'une habitation, le béton est devenu un matériau traditionnel  (voir notre dossier "construire maison en béton", mais d'énormes progrès ont été accomplis quant à sa résistance mécanique, à son aspect extérieur (grain et couleur notamment) et à son pouvoir isolant (béton-mousse, béton aéré ou béton chargé d'argiles ou de schistes expansés).

    Ces améliorations ont permis d'envisager une préfabrication lourde de cellules entières comportant les parois, le plancher et le plafond, construites et équipées en usine et accolées sur place les unes aux autres avec interposition d'une épaisseur isolante.
    Il existe aussi de plus en plus de solutions de blocs béton ayant des pouvoirs isolants (isolation répartie ou isolation intégrée) permettant de répondre aux dernières réglementations thermiques.

     

    La propriété et l'avantage du béton est aussi d'avoir une forte inertie thermique, grâce à ses propriétés ce matériau peut s'avérer comme une solution à la conception d'une maison passive ou d'une maison BBC.

    Comme dans toute structure de construction, il faut veiller aux problèmes d'étanchéité et éviter les ponts thermiques à la jonction de deux éléments : il est résolu presque toujours par un joint plastique, un vide de décompression et une liaison par coulée de béton.

    Le béton est un matériau sain et inerte qui ne demande généralement que peu d'entretien.