• Quelques exemples de plantes dépolluantes

    Suite de notre dossier sur les plantes de maison et la santé .

    Une première constatation que l’on peut faire de nos habitations est la tendance à l’assèchement de l’air. Les isolations de plus en plus importantes conjuguées dans certains cas à une trop faible aération rendent nécessaire d’humidifier l’air ambiant de nos intérieurs. Pour cela, il faut privilégier des plantes qui rejettent le plus de vapeur d’eau, comme les fougères – fougère de Boston Nephrolepis exaltata Bostonienis principalement.

    Mais il est également possible de lutter contre les odeurs de tabac, en installant des plantes capables de capter les émanations de benzène, comme le philodendron, l’azalée, l’aglaonéma ou encore la fleur de lune. De même, la majorité des plantes précédemment citées sont capables d’absorber les émanations de formaldéhyde, composant toxique que l’on retrouve aussi bien dans la fumée – de cigarette, de poêle, etc. – que dans de nombreux produits chimiques comme les peintures, les laques, etc. On peut à ce sujet également citer le ficus ou le syngonium.

    L’ammoniac, autre composant présent dans de nombreux produits de la maison peut être capté notamment par les azalées mais aussi le rhapis ou le ficus.