Quels matériaux d'isolation d'une maison ?

 

Amiante ou laines minérales : des fibres pour isoler la maison

Les laines minérales artificielles ont hérité du caractère négatif attaché au vocable "fibre" puisque l'on sait que l'aspect fibreux est l'un des paramètres déterminant la toxicité de l'amiante.

Des recherches ont révélé l'importance de la taille des fibres dans leur pouvoir cancérigène. Si le diamètre des fibres est inférieur à 3 microns (un micron = un millième de mm) mètres, elles sont respirables. Elles ont donc toutes les chances de pénétrer dans les voies respiratoires.Si leur longueur est supérieure à 8 microns et leur diamètre inférieur à 3 microns,
elles sont dangereuses pour la santé.

Les fibres d'amiante pénètrent facilement dans les poumons car elles sont extrêmement fines et longues. Une fois installées, elles ne sont pas dégradées par les liquides physiologiques. On dit qu'elles sont biopersistantes.

Les fibres de laine minérale sont environ 10 fois plus grosses (en moyenne 3 à 8 microns). Elles se cassent perpendiculairement ce qui, pour un diamètre toujours constant, réduit leur longueur et diminue la facilité de pénétration dans les poumons. Leur biopersistance pulmonaire est faible (globalement quelques semaines pour les fibres minérales, pour plus de 20 ans pour les fibres d'amiante).

Plusieurs études épidémiologiques ont néanmoins montré que la laine de roche est la cause d'une augmentation importante des cancers de l'appareil respiratoire chez les travailleurs exposés.

Les fibres de verre ont un diamètre de 6 à 15 microns et sont de ce fait moins respirables que la laine de roche. L'effet cancérigène de la laine de verre est donc moins net.

Les fibres de plus de 4 microns sont plus agressives pour la peau et les muqueuses.

Laine de roche ou de verre: attention à la mise en oeuvre

Si le pouvoir cancérigène des laines minérales est loin d'atteindre celui de l'amiante, il n'en est pas moins réel et on prendra donc toutes les mesures nécessaires pour éviter d'en respirer les fibres: port d'un masque anti-poussières approprié (masque P2), aération du local, et recouvrement des surfaces isolées par des panneaux hermétiques. L'utilisation de lunettes et de gants protecteurs limitera le risque d'irritation de la peau et des yeux. Dans les pièces isolées depuis longtemps, on vérifiera le bon état du matériau d'isolation: un matériau dégradé libère des fibres dans l'atmosphère.

 

Écrire un commentaire

Optionnel